La vitamine C empêche-t-elle de dormir ?

La vitamine C a la réputation de perturber le processus d’endormissement. Mais est-ce réellement le cas ? On vous en dit plus.

Pourquoi dit-on que la vitamine C empêche de dormir ?

Cette idée selon laquelle la vitamine C nuit au sommeil provient d’une phrase d’avertissement bien connue inscrite sur les boites de compléments alimentaires : « Il est préférable de ne pas prendre ce médicament en fin de journée à cause de son effet légèrement stimulant ».

Cette mention est apparue en 1934 sur les boites de vitamine C distribuées par le laboratoire Roche. Le lien opéré par le laboratoire suisse provient de la contribution de l’acide ascorbique dans la synthèse de la dopamine, une molécule agissant sur l’état d’excitation et la stimulation cérébrale. Mais cette mention n’a jamais été remise en question.

En réalité, il apparaît qu’une dose très importante de vitamine C augmenterait légèrement les effets stimulants de la dopamine sans pour autant impacter significativement l’équilibre du sommeil. De ce fait, la consommation journalière des doses recommandées par l’ANSES n’a pas d’impact sur la bonne qualité du sommeil.

Des études américaines sur l’impact de la vitamine C dans le cycle du sommeil tendent à confirmer qu’il n’existe pas de corrélation évidente entre la consommation d’acide ascorbique et la capacité de l’utilisateur à s’endormir. En effet, des tests en IRM ne laissent apparaître aucune différence dans l’activité cérébrale du patient ayant consommé ou non de l’acide ascorbique avant de s’endormir.

En bref, une idée reçue.

Bien que la croyance soit assez répandue, la plupart des études tendent à confirmer que la vitamine C n’a pas d’impact néfaste sur le sommeil. Il n’y a donc pas de contre-indication à consommer de la vitamine C le soir !