Linus Pauling : ses découvertes sur la Vitamine C | Nutrivita.fr

Linus Pauling : ses découvertes sur la Vitamine C

Linus Pauling : ses découvertes sur la Vitamine C
18 avril 2016 Équipe Nutrivita

Présentation de Linus Pauling :

Né le 28 février 1901 à Portland (Oregon, États-Unis) et décédé le 19 août 1994 (93 ans).

Diplômé Docteur du California Institute of Technology, il fut chimiste et pacifiste, et reçut le Prix Nobel de Chimie en 1954 puis le Prix Nobel de la Paix en 1962.

En détails :

Son proche quantique de la chimie traditionnelle lui permit de décrocher le prix Nobel de Chimie en 1954. Linus Pauling fut dès lors porté aux nues par la communauté scientifique de l’époque. Einstein lui même reconnaitra le génie du savant américain. Il fut également un illustre contributeur dans la compréhension et l’analyse du plasma sanguin puis de l’ADN. Son engagement contre le développement du programme nucléaire de L’US army lui valut le prix Nobel de la paix en 1962.

Fondateur de la médecine orthomoléculaire, il a notamment étudié en profondeur la Vitamine C. D’après sa théorie, inspirée par les travaux d’Irwin Stone, la Vitamine C serait en mesure de lutter contre la majeur partie des facteurs de mortalité dans les pays industrialisés tel que le cancer et cela dans le cadre d’une consommation rationnalisée.

« J’étais fasciné par l’idée que ces substances, que l’on prend généralement à doses infimes, pouvaient avoir des effets favorables sur la santé lorsqu’on en ingérait des quantités 100 à 1.000 fois plus élevées. » […] «  À ma grande surprise, j’ai trouvé un grand nombre de preuves pour soutenir l’idée que des doses importantes de vitamines pouvaient être utiles sur le plan clinique. »

Linus Pauling
Prix nobel

C’est cette conviction qui conduit le prix Nobel de Chimie à consommer quotidiennement près de 3 grammes de Vitamine C par jour. Cette cure lui apporta équilibre physique et mental.

Il s’éteignit à l’âge respectable de 93 ans. Les vingt dernières années de sa vie furent consacrées à la promotion de l’acide ascorbique en régime curatif. Cette prise de position souleva un tollé général dans la sphère pharmaceutique et médical. De nombreux universitaires américains dénoncèrent l’inefficacité du traitement. Toutefois, à force d’ouvrages et d’expériences Linus Pauling parvint à rallier à sa cause un nombre important de scientifiques et médecins spécialisés.

Le débat suscité par ce scientifique d’exception a le mérite de souligner toute la complexité de la reine des vitamines.

Commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*